- Cité internationale des Savoirs

Le cercle de l’innovation

— Présentation

Au cœur du Grand Genève, le cercle de l’innovation !

Le Cercle de l’innovation s’inscrit dans le projet d’agglomération franco-valdo-genevois du Grand Genève, ainsi que dans plusieurs études et partenariats franco-suisses mis en oeuvre depuis 1993, tels que :

  • Livre blanc du Comité Régional Franco Genevois (1993) et sa charte d’aménagement (1997),
  • Plan directeur de l’Aéroport international de Genève et sa région transfrontalière (1997-2002),
  • Etudes pluridisciplinaires du Rectangle d’or (2002-2007), périmètres d’aménagement concertés d’agglomération (PACA)

D’une superficie totale de 35 km², le territoire du Cercle de l’innovation, se situe au Nord du Grand Genève. Il réunit les grands atouts économiques de la métropole (l’aéroport et ses équipements internationaux, le CERN, les organisations internationales de Genève, la ZIMEYSA…) et de nouvelles polarités (Porte de France, PSD Ferney Grand Saconnex, PSD Tête GVA…).

Le Cercle de l’innovation propose une stratégie économique et une stratégie spatiale avec des polarités reliées par une ligne de bus structurante, puis à terme par un tramway périphérique.

La stratégie visant à conforter et rendre opérationnel le Cercle de l’Innovation s’appuie sur une série d’études récentes détaillant la situation économique de l’agglomération. Mais aussi sur des travaux de recherche étudiant l’évolution des grandes métropoles européennes dans le contexte de la mondialisation.

Territoire du Cercle de l'innovation
Territoire du Cercle de l’innovation

  

 

Les équipements présents dans le Cercle de l’innovation :

  • Le quartier des organisations internationales (36 organisation internationales dont l’ONU et l’OMC, 250 organisations non gouvernementales dont le CICR ou l’association du transport aérien international, et une partie des 165 représentations d’Etats étrangers à Genève. Ces organisations emploient 40 000 diplomates et fonctionnaires internationaux et 2 400 employés des ONG.
  • L’aéroport international de Genève-Cointrin avec plus de 13 millions de passagers par an. L’aéroport est au centre d’un pôle d’activités comprenant centres de congrès, halles d’exposition, hôtellerie et services ainsi qu’un grande partie des 600 multinationales et filiales de multinationales présentes à Genève. 9500 personnes sont employées directement par l’aéroport, les emplois induits étant estimés à 44 000.
  • Le CERN, organisation européenne pour la recherche nucléaire, situé en Suisse et dans le Pays de Gex, est un des plus grands laboratoires de recherche fondamentale du monde. Il emploie 2 500 permanents et reçoit chaque année 8 000 scientifiques. Environ 4 000 prestataires extérieurs sont présents sur le site.
  •  La ZIMEYSA (zone industrielle Meyrin Satigny) : principale zone d’activités du canton de Genève avec 560 entreprises
  •  Le Technoparc de St Genis Pouilly : 40 hectares, 104 entreprises et 1 100 emplois
Aéroport international de Genève
Aéroport international de Genève

 

 

La stratégie économique et la programmation

Une stratégie économique du territoire du Cercle de l’innovation est en cours d’élaboration. Plusieurs principes de base ont été déterminés :

  • Une priorité au développement endogène dans les secteurs à fort potentiel : négoce et commerce international, économie de l’immatériel, chimie-pharmacie et biotechs, microtechniques, etc.
  • La mutualisation transfrontalière des services d’accueil d’entreprises
  • Des relations territoriales élargies, de part et d’autre de la frontière
  • Ville intelligente : Innovation et créativité, y compris dans les services, droit renforcé à la mobilité, dématérialisation des échanges
  • Un territoire d’accueil d’activités économiques
Atlas - CERN
Atlas – CERN

 

 

6 objectifs programmatiques 

Afin de déterminer les actions à mettre en oeuvre pour concrétiser la stratégie économique du Cercle de l’innovation, des objectifs programmatiques ont été identifiés.

  1. Renforcer les fonctions d’accueil touchant les entreprises, les visiteurs, les touristes mais aussi les étudiants, ces derniers étant « porteurs d’image et de projets pour l’avenir »
  2. Mutualiser, rendre plus lisible et renforcer les services d’appui au développement endogène des petites et moyennes entreprises innovantes : financement, ressources humaines, aide à l’export, aide à l’innovation, promotion des territoires, aides à l’immobilier… Autant de services qui doivent progressivement devenir transfrontaliers
  3. Faciliter l’accès aux services, notamment à travers la dimension internationale. Mais aussi les renforcer, en cas de faiblesses
  4. En prenant appui sur des secteurs où les énergies se mobilisent, conforter un «territoire d’intelligences créatives»: «Clusterisation», autrement dit rapprochement entre entreprises d’une même filière et mise en relations avec R&D et enseignement supérieur, éducation, culture, relations avec les réseaux régionaux et européens…
  5. Accentuer toutes les formes de dématérialisation des échanges dans les activités telles que le négoce et la finance, multiplier les «portes d’entrées» pour les flux dématérialisés, être moteur dans la sécurisation des échanges
  6. Multiplier les innovations environnementales dans la gestion des territoires

 

3 axes de développement

  • Les secteurs de technologies de pointe déjà en croissance, basé sur des formations de pointe et des processus de développement des innovations, mais aussi ce que le CERN peut aider à générer
  • L’économie de l’Immatériel  facilité par la présence de l’Office Mondial de la Propriété Intellectuelle(OMPI) et du Salon Mondial des Inventions
  • Le négoce international des matières premières, dont Genève est une des premières mondiale, et bénéficiant de la présence de l’Organisation Mondiale du Commerce(OMC) et de la Geneva Trading & Shipping Association (GTSA)